Initiation aux gestes qui sauvent à compter du 1er février partout en France

Publié le 08/02/2016

Quels sont les premiers gestes essentiels de secours si vous êtes témoins d’un accident ? Depuis les attentats de novembre 2015, de nombreux français ont eu envie de les connaître. Une initiation gratuite de deux heures sur toutes les communes est proposée depuis le 1er février. Objectif : apprendre les gestes essentiels du secours d’urgence.

Les Ministères de l’Intérieur et de l’Education Nationale  se sont associés pour mettre en place des initiations gratuites de deux heures pour apprendre premiers gestes et posture à adopter en attendant les secours, que ce soit lors d’un accident de la vie quotidienne ou lors d’évènements exceptionnels comme des attentats :

  • alerter les secours
  • effectuer un massage cardiaque
  • défribiller
  • traiter les hémorragies…

En participant à cette initiation, vous recevrez une attestation délivrée par le formateur  (associations agréées de sécurité civile, union départementale des sapeurs-pompiers, Éducation nationale, service départemental d’incendie et de secours – SDIS) au nom du préfet. 

Cette initiation ne remplace pas les formations des premiers secours/secourisme (formation en prévention et secours civiques de niveau 1 – PSC 1) destinée au grand public, mais constitue bien une première étape dans la chaîne des secours d’urgence.  D’ailleurs, si vous le souhaitez, vous pourrez ensuite suivre une formation au PSC 1 auprès d’une association agréée.

Si vous êtes intéressés par cette initiation, contactez la préfecture de votre département pour connaître les dates et les lieux :

 

 

 

 

 

 

Par Anne Biguet-Sibiglia

Ca vous a plu ? partagez-le :

Les événements sur cette thématique

Accéder aux droits Partir à l'étranger S'engager

Let's talk about Europe !

29 mai 2024

Nantes

Accéder aux droits Se distraire

Dressing Party : collection printemps !

17 avril 2024

Angers

S'engager

Bénévolat Quartier en fête

23 avril 2024 au 25 avril 2024

Saint-Nazaire

À quoi ai-je droit
en Pays de la Loire ?