Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) – France Travail

Mis à jour le 15/04/2024

L’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) est un revenu de remplacement versé aux personnes en recherche d’un emploi et ayant déjà travaillé. 

Si vous êtes sans emploi suite à :

  • un licenciement
  • une fin de contrat à durée déterminée (CDD) 
  • une fin de contrat d’apprentissage ou de professionnalisation
  • ou une rupture conventionnelle de votre contrat de travail

Si vous êtes sans emploi suite à une démission (départ volontaire), vous n’êtes pas éligible à l’ARE, sauf si vous démissionnez dans le but de poursuivre un projet professionnel réel, sérieux et sous certaines conditions.

Vous devez également avoir travaillé pendant au moins 130 jours ou 910 heures (6 mois) au cours des 24 derniers mois pour pouvoir bénéficier de l’Allocation d’aide au retour à l’emploi.

Inscrit avant le 1er novembre 2019 : la durée minimale est portée à 88 jours ou 610 heures (4 mois) au cours des 28 derniers mois

Si vous êtes sans emploi suite à une démission (départ volontaire), vous n’êtes pas éligible à l’ARE, sauf si vous démissionnez dans le but de poursuivre un projet professionnel réel, sérieux et sous certaines conditions.

Le montant de l’ARE est calculé sur les 12 derniers mois de salaire que le bénéficiaire percevait pendant son contrat de travail. L’allocation minimum est de 29,56 € par jour, et elle ne peut pas être supérieure à 75% de votre ancien salaire.

La durée de l’indemnisation varie en fonction de la durée pendant laquelle vous avez travaillé, et ne peut pas dépasser 2 ans.

Le bénéficiaire de l’ARE doit chercher activement un emploi ou effectuer les démarches pour créer ou reprendre une entreprise ; dans le cas contraire, l’allocation peut être suspendue. Il est aussi possible de continuer à percevoir cette aide si vous suivez une formation, tout comme la reprise d’une activié professionnelle n’entraîne pas automatiquement l’arrêt du versement de l’allocation.

Toutes les informations sur la fiche pratique de l’Unedic

Qui peut en bénéficier ?

Les personnes qui ont travaillé au moins 130 jours ou 910 heures (6 mois) au cours des 24 derniers mois, qui sont au chômage de manière involontaire, et qui sont en recherche active d’un nouvel emploi.

Certaines professions ont un fonctionnement particulier pour l’assurance chômage : les fonctionnaires, les artistes et techniciens du spectacle et de l’audiovisuel, les intérimaires, les journalistes, les assistants maternels, …

Comment faire ?

  1. Inscrivez-vous comme demandeur d’emploi auprès de France Travail
  2. Remplissez une demande d’allocations (joignez vos attestations employeurs)
  3. Actualisez-vous tous les mois, même en cas de reprise d’emploi si ce n’est pas un CDI à temps plein. Cette démarche est nécessaire pour bénéficier de tous ses droits (indemnisation, accompagnement, formation, etc.).

Si vous n’avez pas le droit à l’ARE, inscrivez-vous, car cela peut vous ouvrir d’autres droits.

Où se renseigner ?

Auprès de France Travail :

Actualisé le 12/10/2021

Ca vous a plu ? partagez-le :

Les événements sur cette thématique

Construire son parcours Travailler

SALON DES 24 HEURES DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION

10 septembre 2024

Saint-Herblain

Accéder aux droits Partir à l'étranger S'engager

Let's talk about Europe !

29 mai 2024

Nantes

Travailler

Recruteurs présents Forum Jobs Sud Loire

25 mai 2024

Bouguenais

À quoi ai-je droit
en Pays de la Loire ?