Usage de stupéfiants au volant : les tests de dépistage

Publié le 05/01/2017

Conduire sous l’effet de substances ou plantes classées comme stupéfiants… quels sont les tests de dépistage aujourd’hui ?

Pour lutter contre la conduite sous l’effet de stupéfiants, les tests de dépistage évoluent. 

Un décret du 13 décembre 2016 fixe les modalités du dépistage des substances qui témoignent de l‘usage de stupéfiants au volant.

Cannabis, cocaïne, opiacés, amphétamines peuvent être dépistés par prélèvement salivaire ou recueil urinaire à la place d’un prélèvement sanguin. Toutefois, en cas de contrôle vous pouvez également demander un prélèvement sanguin en plus du prélèvement salivaire pour, par exemple, procéder à un examen technique par un expert ultérieurement.   

La recherche de présence d’une ou plusieurs substances peut être pratiquée en cas d’accident mortel, corporel, matériel mais aussi en cas d’infraction au code de la route, de suspicion d’un usage de stupéfiants de la part du conducteur…

Par Fabienne Masse

Ca vous a plu ? partagez-le :

Les événements sur cette thématique

Accéder aux droits Construire son parcours Travailler

Tu y as droit !

19 juin 2024

Nantes

Accéder aux droits Partir à l'étranger S'engager

Let's talk about Europe !

29 mai 2024

Nantes

Accéder aux droits Se distraire

Dressing Party : collection printemps !

17 avril 2024

Angers

À quoi ai-je droit
en Pays de la Loire ?