Contraception d'urgence

Mis à jour le 05/04/2024

Oubli de pilule, rapport sexuel peu ou pas protégé, pas de moyen de contraception régulier… Vous avez besoin d’une contraception d’urgence ? À qui vous adresser ?

La contraception d’urgence : ça consiste en quoi ?

Il existe deux méthodes de contraception d’urgence : la « pilule du lendemain » et la pose en urgence par un médecin ou une sage-femme d’un dispositif intra-utérin en cuivre (DIU). Dans les deux cas, agissez dans les 3 à 5 jours maximum.

  • La contraception d’urgence hormonale consiste en un traitement hormonal (on parle aussi de « pilule du lendemain »). Elle doit être prise dans les 3 à 5 jours qui suivent le rapport sexuel peu ou pas protégé. Plus elle est utilisée tôt, plus elle est efficace ! Elle agit principalement en retardant l’ovulation.
  • Le dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet :  en cuivre (sauf contre-indication). La pose se fait par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme.  Son principe : il empêche la fécondation par effet toxique sur les spermatozoïdes et l’ovule et il empêche également l’implantation d’un ovule fécondé par un spermatozoïde en provoquant une inflammation de la muqueuse utérine. 

Attention : la contraception d’urgence ne remplace pas les médicaments pris lors d’une IVG, interruption volontaire de grossesse ou avortement s’il est médicamenteux. Elle reste bien une contraception d’urgence, quel que soit le traitement utilisé.

De même, elle n’apporte aucune protection contre les IST !

Où se procurer la « pilule du lendemain » ?

Vous êtes mineure

Vous pouvez obtenir la « pilule du lendemain » sans prescription médicale (ou ordonnance), gratuitement et de manière anonyme :

  • auprès de l’infirmière scolaire de votre établissement, si vous êtes collégienne ou lycéenne ;
  • auprès du service universitaire de médecine préventive si vous êtes étudiante ;
  • dans un centre de santé sexuelle (précédemment centre de planification et d’éducation familiale – CPEF) ;
  • dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des virus de l’immunodéficience humaine (VIH), des hépatites et des infections sexuellement transmissibles.).
  • dans une pharmacie : le pharmacien doit vous informer et vous conseiller et depuis le 1er janvier 2023, la contraception d’urgence hormonale est délivrée sans ordonnance et gratuitement dans les pharmacies, pour les personnes mineures et majeures.

Vous êtes un garçon mineur ? Il est recommandé que ce soit votre copine qui se déplace à la pharmacie pour l’obtenir, car la gratuité ne sera appliquée qu’en sa présence.

Vous êtes majeure 

Vous pouvez l’obtenir de façon anonyme et sans ordonnance :

  • gratuitement auprès du service santé des étudiants (SUMMPS) si vous êtes étudiante ;
  • auprès de l’infirmière scolaire de votre établissement, si vous êtes lycéenne (la délivrance est gratuite) ;
  • en pharmacie : sans ordonnance et gratuitement ;
  • dans les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF), sans prescription médicale et de façon anonyme et gratuite, pour les majeures sans couverture sociale ;
  • dans un CeGIDD : Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des virus de l’immunodéficience humaine (VIH), des hépatites et des infections sexuellement transmissibles.

Si vous constatez un retard de règles malgré la contraception d’urgence, vous pouvez effectuer un test de grossesse. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil auprès des professionnels de santé cités ci-dessus et appeler le numéro officiel 0 800 08 11 11.

Plus d’infos

 

Actualisé 16 juin 2023

Ca vous a plu ? partagez-le :

Les événements sur cette thématique

Accéder aux droits Partir à l'étranger S'engager

Let's talk about Europe !

29 mai 2024

Nantes

Accéder aux droits Se distraire

Dressing Party : collection printemps !

17 avril 2024

Angers

Accéder aux droits

Atelier des bulles dans ma tête

24 avril 2024 au 27 avril 2024

Saint-Nazaire

À quoi ai-je droit
en Pays de la Loire ?