Écoles publiques – écoles privées : quelques points de repères

Mis à jour le 11/04/2024

S’inscrire dans une école nécessite de se poser à l’avance quelques questions : bourse, reconnaissance des diplômes, frais d’inscription et de scolarité ? Les réponses ne sont pas forcément identiques selon que vous optez pour une école publique ou privée. Quelques points de repère.

Écoles publiques et privées sous contrat : reconnaissance des diplômes supérieurs et bourse

Les écoles publiques et écoles privées sous contrat (confessionnelles ou non) sont automatiquement reconnues par le Ministère de l’Enseignement supérieur. Les diplômes et qualifications sont homologués de fait.
Vous pouvez effectuer une demande de bourse d’enseignement supérieur (attribuée sur critères sociaux).

La reconnaissance des diplômes et titres nationaux est systématique :

  • Diplômes d’Etat (DE),
  • BTS et BTSA – BUT,
  • Licence Master Doctorat (LMD),
  • Titres d’ingénieurs,
  • Label qualité de la conférence des grandes écoles (CGE).

Des crédits européens dits ECTS sont accumulés chaque semestre :

  • 1 semestre = 30 crédits ECTS
  • 1 an (2 semestres) = 60 ECTS
  • Licence = 180 ECTS

Les chambres consulaires (Métiers et Artisanat, Agriculture, Commerce et Industrie), sont de fait reconnues par l’État : dans le cadre de la formation initiale (hors apprentissage), elles préparent à des diplômes nationaux, des titres reconnus, etc… Elles  sont donc habilitées à recevoir des étudiants boursiers.

Écoles privées hors contrat

Les écoles privées hors contrat ne sont pas toujours « reconnues par l’État ». Les diplômes sont souvent des « diplômes d’écoles » : renseignez-vous de leur reconnaissance (voir ci-dessous).

Quand les écoles privées hors contrat sont « reconnues par l’État » : cela signifie qu’elles ont au-moins une promotion d’élèves diplômés. La reconnaissance est accordée par le Rectorat et le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, après des contrôles sur la qualité pédagogique, administrative…

Dans les écoles privées, si la majorité des cours d’enseignement général est assurée par des enseignants titulaires de titres ou de grades de l’enseignement public, vous pouvez peut-être obtenir une bourse sur critères sociaux. Renseignez-vous lors des portes ouvertes de l’établissement, ainsi qu’auprès du CROUS.

Les diplômes et titres délivrés par les écoles

Des critères de qualité des diplômes et des titres peuvent vous aider dans votre choix. En premier lieu :

  • la reconnaissance des diplômes sur le plan européen, en particulier les crédits ECTS ;
  • un diplôme est « visé » s’il est reconnu par l’Éducation nationale ;
  • certaines écoles sont « reconnues/contrôlées par l’État » ;
  • les passerelles possibles entre formations.

Une formation non inscrite sur Parcoursup ?  Renseignez-vous auprès de l’école, des Centres d’information et d’orientation (CIO) et Services universitaires d’information et d’orientation (SUIO).

Des labels et accréditations officiels

Des labels et accréditions accordés aux écoles, publiques et privées, apportent des garanties supplémentaires de qualité. Ils permettent également une reconnaissance nationale, voire internationale. C’est le cas pour certaines écoles d’art, de commerce, de communication…

Titre RNCP : ça signifie quoi ?

Certaines écoles ne délivrent pas un diplôme du Ministère de l’Enseignement supérieur, mais un titre professionnel de niveau bac +3 à bac +5 ans, inscrit sur la plateforme France Compétences (anciennement Répertoire national des certifications professionnelles – RNCP) et reconnu par les branches professionnelles.

Écoles privées : d’autres questions pour vous aider dans votre choix

Les journées portes ouvertes (JPO), par exemple, peuvent être l’occasion de poser des questions complémentaires aux élèves, aux professeurs, aux secrétariats. A titre indicatif :

  • quel est le taux de réussite aux examens et l’insertion sur le marché de l’emploi ?
  • que comprennent les frais de scolarité ?
  • si vous devez effectuer un stage d’étude, est-il inscrit au programme ? (il doit obligatoirement l’être pour être appelé « stage d’étude » et déboucher sur une convention)
  • depuis combien de temps l’école est-elle ouverte ?
  • l’école a-t’elle développé des partenariats avec des syndicats professionnels et des entreprises ?
  • quelles sont les passerelles possibles pour une poursuite d’études ?
  • les professeurs sont-ils des professionnels du secteur et/ou des professeurs certifiés/agrégés ?

Vous pouvez également contacter les branches professionnelles (syndicats ou fédérations des secteurs d’activités) pour vous informer sur les écoles et formations reconnues.  Coordonnées dans les dossiers Métiers et Filières de formation du CIDJ (consultables dans le Réseau Info Jeunes).

Photo libre : Pixabay 

Actualisé 9 juin 2023

Ca vous a plu ? partagez-le :

Les événements sur cette thématique

Construire son parcours Travailler

Tech Alternance : 3ème édition du salon du recrutement dans l'industrie

10 avril 2024 au 22 mai 2024

Nantes

Construire son parcours Travailler

Le Salon apprentissage, alternance et métiers de l'Étudiant

16 mars 2024

Nantes

Construire son parcours

Ateliers Soft skills

15 février 2024

Saint-Nazaire

À quoi ai-je droit
en Pays de la Loire ?