Professionnels

Vous proposez un ou plusieurs dispositifs d'aide aux jeunes ? Valorisez-le sur notre site. 

Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Le Congé Individuel de Formation (CIF) pour les salariés

Le congé individuel de formation (Cif) permet au salarié de se former en dehors de son entreprise tout en conservant son poste et son salaire. La formation peut avoir pour objectif de se qualifier, d'évoluer professionnellement ou de se reconvertir.

Vous êtes salarié, en CDD, CDI ou intérim, et vous souhaitez vous former pour développer vos compétences, vous qualifier, ou même vous reconvertir ? Si vous avez suffisamment d'ancienneté, vous pouvez bénéficier d'un Congé individuel de formation (Cif). La formation demandée n'a pas besoin d'être en rapport avec l'activité du salarié, et peut se dérouler à temps plein ou à temps partiel. La durée maximum du Cif est de 1 an ou 1 200 heures.

Pendant la durée de votre formation, votre employeur continue de vous verser votre salaire. Pour un Cif-CDD, c'est l'Opacif qui vous verse une rémunération, basée sur votre dernière rémunération. Les frais pédagogiques peuvent également être pris en charge.

Qui peut en bénéficier ?

  • Les salariés en CDI qui ont au moins 2 ans d'ancienneté (consécutifs ou non), dont 1 an dans la même entreprise.
  • Les salariés en CDD ou demandeurs d'emploi qui justifient d'une activité salariée d'au moins 2 ans (consécutifs ou non) au cours des 5 dernières années, dont 4 mois en CDD au cours de la dernière année. C'est le Cif-CDD.
  • Les salariés intérimaires peuvent obtenir un Cif s'ils ont travaillé 1600 heures au cours des 18 derniers mois dont 600h dans l'entreprise de travail temporaire où ils effectuent la demande.

Aucune condition d'ancienneté n'est exigée si le salarié a changé d'emploi suite à un licenciement économique et qu'il n'a pas suivi un stage de formation entre le licenciement et son réemploi.

Comment faire ?

Une fois que vous avez choisi la formation que vous souhaitez suivre, il faut monter un dossier et le présenter à l'organisme auquel votre entreprise cotise pour le Cif (ou à un Opacif). En parallèle, il faut faire une demande écrite d'autorisation à votre employeur. Pour le Cif-CDD, la demande est à faire auprès de l'organisme collecteur dont dépend la dernière entreprise où vous avez travaillé.

Où se renseigner ?

Crédit photo : ©iStock.com-Chris Gramly

Tous les évènements

Articles liés

Tous les évènements