Papillomavirus humains (HPV) : virus sexuellement transmissibles

Papillomavirus humains_HPV_https://unsplash.com/@_imd?utm_source=unsplash&utm_medium=referral&utm_content=creditCopyText

Les Papillomavirus Humains ou HPV sont des groupes de virus qui touchent généralement la peau ou les muqueuses. Les infections des muqueuses par le papillomavirus font partie des infections sexuellement transmissibles (IST). Quelques explications.

Les papillomavirus humains (HPV), c'est quoi ?

Les papillomavirus humains, aussi appelés Human PapillomaVirus (HPV), regroupent plus de 200 types de HPV, dont environ 40 peuvent infecter les organes génitaux externes et/ou internes des hommes et des femmes. Les autres types de papillomavirus infectent la peau et sont responsables de verrues cutanées.

Certains virus peuvent être à l’origine de lésions pré-cancereuses et de cancers (cancer du col de l'utérus, de la vulve ou du pénis, gorge). D’autres sont tout à fait bénins (sans conséquences graves) et la plupart du temps, le corps parvient à les éliminer après un traitement local. Et 80% des hommes et femmes sont susceptibles d'y être exposés au cours de leur vie sexuelle et en particulier au début.

Le dépistage précoce et régulier (frottis du col de l'utérus chez les femmes, test HPV, examen médical localisé) permet de détecter et de traiter les lésions éventuellement pré-cancéreuses. Parlez en à votre médecin ou contactez un Cegidd (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic).

Transmission des papillomavirus

Très contagieux, les HPV se transmettent lors de contacts intimes, d'un rapport sexuel (vaginal, anal, oral), même protégé, mais aussi de contacts de peau à peau lors des caresses par exemple (et donc même sans pénétration). Les signes possibles (petites verrues ou condylomes) peuvent apparaître sur les organes génitaux ou l’anus ou la gorge, entre 1 à 8 semaines après la contamination.

Dans tous les cas, l'usage du préservatif reste cependant indispensable pour limiter les points de contact.

Une vaccination accessible à tous

Depuis janvier 2021, sur recommandation de la HAS (Haute autorité de santé), la vaccination contre le HPV est également accessible aux garçons entre 11 et 14 ans et un rattrappage est possible si vous le souhaitez entre 15 et 19 ans. 

Auparavant, la vaccination n'était recommandée que pour les filles de 11 à 14 ans, avec un rattrapage entre 14 et 19 ans révolus, et pour les hommes jusqu'à 26 ans révolus ayant des relations homosexuelles, ainsi que pour les adolescents des deux sexes immunodéprimés (dont le système immunitaire est affaibli).

Si le vaccin existe, il ne protège pas contre tous les papillomavirus : pensez à vous faire dépister régulièrement et parlez-en à votre médecin. Il est remboursé à 65 % par l'Assurance maladie, sur prescription médicale. Les mutuelles et complémentaires santé peuvent compléter le remboursement. Dans certains centres de vaccination, la vaccination peut être gratuite (par exemple, les CeGidd).

Plus d'infos

Photo by Zoe on Unsplash

Création 21 juin 2021

Tous les évènements