Les infections sexuellement transmissibles (IST)

Infections sexuellement transmissibles_IST_sida_VIH_©Kuzma-Shutterstock

Rapport sexuel non ou mal protégé, vous craignez une infection sexuelle ? Un dépistage effectué le plus tôt possible peut vous permettre d'accéder à un traitement précoce et plus rapidement efficace. Et toujours le même message à faire passer : un seul moyen de prévention, le préservatif !

La contamination par une IST

Pour qu’il y ait transmission (ou contamination, les termes sont équivalents), il faut une "porte de sortie" de l’organisme infecté et une "porte d’entrée" dans l’organisme sain. 

  • la porte de sortie peut être l’organe sexuel féminin ou masculin (muqueuses vaginales, anales), une plaie profonde, les veines, les seins allaitants (pour le VIH), les mains, la bouche. 
  • la porte d’entrée peut être… les mêmes sauf pour les seins allaitants : ce sera l’appareil digestif du bébé.

Les « vecteurs de transmission », c’est-à-dire les liquides permettant le transport des virus (hépatite B, herpès génital, papilloma virus, syphillis, VIH...), bactéries, microbes, parasites, mycoses…, ce sont les sécrétions vaginales, le sperme, le liquide pré-séminal, le lait maternel, le sang, la salive (pour l’herpès par exemple). Source : Fil santé jeunes

Dépistage gratuit du cancer du col de l'utérus  : effectué par le frottis, il permet de repérer les lésions provoquées par le papilloma virus ou HPV, responsable du cancer du col de l'utérus. Parlez-en à un médecin.

VIH et sida 

Le VIH est le Virus de l'Immunodéficience Humaine, il se transmet d'une personne à une autre. Quand le VIH est entré dans l'organisme, la personne est dite "séropositive". Le sida est l'infection (ou maladie) qui se développe à cause du VIH. En effet, au bout de plusieurs années, sans traitement, le virus détruit toutes les défenses de l'organisme, des maladies se développent, appelées "maladies opportunistes". C'est à ce moment que la personne est déclarée malade du sida.

Prévention et dépistage, comme pour toutes les IST, restent donc les seuls moyens de ralentir le développement de la maladie.

Le dépistage des IST

Vous pensez avoir pris un risque lors d'un rapport sexuel ou vous savez que vous êtes porteur d'une IST ? Le mieux est d'utiliser un préservatif pour éviter de contaminer un(e) partenaire.

Attention, même si vous prenez un moyen de contraception, cela ne protège par des IST !

Que faire après un rapport sexuel non ou mal protégé ?

Le plus tôt possible, dans les 48h maximum après la prise éventuelle de risques, rendez-vous aux urgences du CHU qui vous indiqueront les démarches à suivre selon votre situation et l'éventuelle prise de risques. Les urgences sont accessibles 24h/24 et 7j/7.

Après 48h, adressez-vous au centre gratuit de dépistage, d'information et de disgnostic (CeGidd) (accueil nominatif ou anonyme selon vos souhaits). Selon leur organisation, des équipes mobiles du CeGidd se déplacent sur les départements. Dépistage gratuit.

Où faire le point de sa séropositivité ou de sa séronégativité ?

De façon anonyme et gratuite, auprès des CeGidd et du Planning familial

Et de manière générale, auprès :

Dépistage IST et jeunes mineurs : vous devez soit être accompagné(e) de vos responsables légaux (la plupart du temps vos parents) ou présenter leur accord par écrit, soit être accompagné(e) par une personne majeure que vous aurez choisie. Cependant, la plupart de CeGidd et centres du Planning familial vous reçoivent gratuitement et sans autorisation parentale : renseignez-vous au préalable.

Les tests de dépistage rapides du VIH, c'est quoi ?

Rapide, ça signifie rapide dans la réponse, entre 15 et 30 mn selon le procédé utilisé. Mais attention, il faut savoir qu'après une éventuelle prise de risque lors d'un rapport sexuel non ou mal protégé, il peut se passer 6 semaines avant que la contamination au VIH  ne soit détectable dans le sang. Alors, renseignez-vous auprès des professionnels de santé et associations d'information, de prévention et de lutte contre le VIH.

Avec les TROD (tests rapides d'orientation diagnostic du VIH), qui sont effectués par les CeGidd ou auprès des associations habilitées (renseignements auprès de AIDES), la fiabilité est de 100% quand le test est effectué à 3 mois de la prise de risque

Les autotests VIH, qui sont fiables uniquement pour une prise de risque remontant à plus de 3 mois, peuvent eux s'effectuer chez vous. Où acheter un autotest VIH sur le net ?

Dans tous les cas, ne restez pas seul(e) et...

...si le test rapide est positif (c'est-à-dire que vous êtes porteur du VIH), il doit être confirmé par un test de dépistage classique du VIH (par prise de sang), réalisé dans un laboratoire ou un CeGidd (centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic).

Plus d'infos

  • Aides Ligne téléphonique confidentielle, anonyme et gratuite depuis un poste fixe 0 805 160 011.
  • Sida info service - 0 800 840 800 Numéro gratuit, confidentiel et disponible sur internet, téléphone fixe et mobile.
  • Planning Familial - 0 800 08 11 11 Anonyme et gratuit.
  • info-ist.fr

Crédits photo : ©Kuzma-Shutterstock

Actualisé 2 juillet 2019

Tous les évènements

Dispositifs liés