Assurance maladie et mutuelle complémentaire

Se soigner en France quand on est jeune

L'Assurance maladie est un système de solidarité nationale qui permet le remboursement de base des soins et actes médicaux, renforcé avec le parcours de soins coordonnés et le choix de votre médecin traitant, quel que soit votre situation. L’adhésion à une mutuelle complémentaire complète les remboursements.​

Qu’est-ce que le régime général d'Assurance maladie ?

L'Assurance maladie (ou Sécurité sociale) est le système qui permet la prise en charge des frais de soins et actes médicaux, sur une base de remboursement, appelé "base de la Sécurité sociale" ou remboursements obligatoires.

Le régime de Sécurité sociale est géré par la CPAM-Caisse Primaire d’Assurance Maladie ou la Mutualité sociale agricole (MSA) si vous travaillez dans l'agriculture.

Il existe des régimes spécifiques, gérés par d’autres caisses, par exemple :

  • le régime des indépendants (commerçants, artisans, industriels et professions libérales, ...) ;
  • des régimes spéciaux : SNCF, Marine, ERDF, ...

La Protection Universelle Maladie (qui remplace la CMU de base depuis plusieurs années), permet aux personnes qui ne sont affiliées à aucun des régimes cités, d’avoir accès à une couverture sociale : c'est votre cas si vous êtes chômeur non indemnisé, bénéficiaire du Revenu de Solidarité Actif (RSA) et RSA Jeune Actif, ou encore personne sans domicile fixe. La couverture est automatique pour toute personne qui travaille ou réside en France de manière stable et durable.

La Carte vitale est votre carte d'assuré social. A 16 ans, vous recevez une Carte vitale à votre nom, même si vous restez "ayant-droit" du régime d'Assurance maladie de vos parents.

Quand vous commencez à travailler, y compris en alternance (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation), vous dépendez automatiquement du régime général de la Sécurité sociale ou d'un autre régime selon l'activité.

Le parcours de soins coordonnés et le choix du médecin traitant, ça consiste en quoi ?

Le médecin traitant déclaré auprès de l'Assurance maladie (ou votre centre de Sécurité sociale) permet essentiellement :

  • dêtre suivi sur le plan médical par un praticien qui connaît votre dossier ;
  • d'être mieux remboursé sur les consultations : 70% soit 16,50€ pour les consultations à 25€, au lieu de 30% soit 6,50€ si vous n'avez pas de médecin traitant déclaré ;
  • et de respecter un parcours de soins coordonnés et donc mieux remboursés.

Qui gère les remboursements quand on est étudiant ?

Depuis septembre 2019, si vous êtes étudiant(e), vous êtes automatiquement rattaché(e) au régime général de la Sécurité sociale pour vos remboursements de base, quel que soit votre âge. 

Les "mutuelles étudiantes", telles que la SMEBA ou la LMDE, ne gèrent plus cette partie de votre couverture maladie : en revanche, vous pouvez adhérer à l'une d'elles pour votre complémentaire santé (ou mutuelle santé).

La complémentaire santé ou mutuelle santé

A part les maladies prises en charge à 100% par la Sécurité sociale, les remboursements de frais médicaux sont "plafonnés". L'adhésion à une mutuelle complémentaire santé permet de compléter, en partie ou en totalité, vos remboursements de base de la Sécurité sociale.

La complémentaire santé d'entreprise

Si vous êtes salarié(e), y compris en alternance (contrat de professionnalisation et d'apprentissage), votre employeur doit vous proposer la complémentaire santé d'entreprise (ou mutuelle santé), c'est obligatoire. Même chose si vous êtes intérimaire depuis plus de 4 mois avec la même entreprise de travail temporaire.

Dans certains cas, vous pouvez faire le choix de refuser la mutuelle d'entreprise, par exemple si votre conjoint(e), marié(e) ou Pacsé(e), en a également une de son côté, si vous êtes en contrat à durée déterminé, dont apprenti, etc.

La Complémentaire Santé Solidaire (CSS)

La Complémentaire santé solidaire remplace depuis le 1er novembre 2019 la CMUC-C, Couverture maladie universelle-complémentaire, et l'ACS, Aide au paiement d'une complémentaire santé : elle permet de bénéficier du remboursement des frais médicaux et consultations médicales. Elle est attribuée en fonction de vos revenus et particulièrement aux revenus dits modestes.

Si vous étiez auparavant bénéficiaire de la CMU-C, vous bénéfiez automatiquement de la CSS. Elle est gratuite ou payante (entre 8 et 30 € par mois et par personne) selon vos ressources.

Renseignements sur ameli.fr ou msa.fr.

Les mutuelles privées

Vous souhaitez adhérer à une mutuelle complémentaire, mais vous dépassez certains plafonds de ressources ou vous ne bénéficiez pas d'une mutuelle d'entreprise obligatoire (vous-même ou en tant qu'ayant-droit) ou de la Complémentaire Santé Solidaire ? Comparez les mutuelles : les tarifs d'adhésion ou cotisations, les montants et catégories de remboursements, etc.

Actualisé 28 novembre 2019

Photo libre

Tous les évènements

Dispositifs liés