Votre première déclaration de revenus

Impôts sur le revenu_www.impots.gouv.fr_1ère déclaration de revenus

Vous pouvez effectuer votre propre déclaration de revenus pour les salaires perçus à partir de vos 18 ans. Ou continuer à être rattaché(e) au foyer fiscal de vos parents, selon votre situation, jusqu’à 25 ans (étudiant(e), apprenti(e)). Quelques explications.

Quand effectuer votre première déclaration de revenus ?

Jusqu’à vos 18 ans, vous êtes automatiquement rattaché(e) au foyer fiscal de vos parents, même en tant qu'étudiant(e).

Mais, à partir de vos 18 ans, si vous percevez des revenus :

Si vous avez 20 ans, vous allez recevoir un courrier des Impôts vous informant de la possibilité d'effectuer votre déclaration en ligne. Votre déclaration en ligne sera alors pré-remplie. Sinon, le formulaire papier est à télécharger sur le site des Impôts.

Si vous êtes étudiant(e) de plus de 18 ans (et de moins de 25), n'hésitez pas à faire une simulation de calcul en ligne avec vos parents : être rattaché(e) ou faire une déclaration séparée peut vous amener des avantages différents selon les cas.

Au fait, à quoi servent vos impôts ? L’Etat organise un certain nombre de missions de service au public, en particulier, l’éducation, la justice, la défense, l’aide aux personnes démunies…

Et pour vous, l'avis d'imposition vous permet de justifier de vos revenus, par exemple auprès  des organismes sociaux, des banques pour obtenir un prêt...

Vous payez des impôts pour la première fois ?

Vous terminez vos études et travaillez pour la première fois ou vous avez plus de 25 ans et vous effectuez votre première déclaration de revenus ?

Si vous êtes imposable sur le revenu et selon que vous avez effectué votre déclaration en ligne ou non, vous recevrez entre le 31 juillet et le 28 août  2018, votre avis d'imposition.

Paiement de vos impôts en ligne ou via l'appli.

Si vous n'êtes pas imposable et que vous avez déclaré en ligne, vous trouverez votre avis de situation déclarative à l'impôt sur le revenu en ligne dès la validation de votre déclaration, sinon entre fin juillet et début septembre. Il remplace l'avis de non-imposition, utile pour vos démarches auprès des banques et établissements de prêts, organismes et bailleurs sociaux, autres administrations...

Quels revenus sont à déclarer... ou pas ?

Voici les principaux revenus à déclarer ou non.

Revenus 2017 à déclarer aux Impôts en 2018

  • les revenus perçus pour une activité salariée : si cette activité est exercée en parallèle de vos études (jobs étudiants, jobs d’été, etc.), vous devez déclarer les revenus perçus au-delà de la limite annuelle de 3 fois le montant du SMIC mensuel (exemple 4 440 € pour 2017).
  • les indemnités et gratifications de stage en entreprise, ainsi que les salaires perçus dans le cadre de votre apprentissage au-delà d’une limite annuelle (exemple : 17 763 € pour 2017).
  • les allocations d'année préparatoire et les allocations d'institut universitaire de formation des maîtres (IUFM).
  • les bourses d'études allouées pour des travaux ou des recherches déterminés.

Principaux revenus 2017 à ne pas déclarer 

  • si vous êtes âgés de 25 ans au plus au 1er janvier de l'année d'imposition, les revenus perçus pour une activité salariée, exercée en parallèle de vos études (jobs étudiants, jobs d’été, etc.) si le total de ces revenus est inférieur ou égale à la limite annuelle de 3 fois le montant mensuel du SMIC (soit 4 440 € pour 2017). Seule la fraction qui dépasse la limite est à déclarer.
  • les salaires perçus dans le cadre de votre apprentissage, dans la limite annuelle fixée (17 763 € pour 2017).
  • les indemnités des stages obligatoires de moins de 3 mois, faisant partie intégrante de votre cursus scolaire.
  • les gratifications versées aux stagiaires (en application de l'article L. 124-6 du code de l'éducation), dans la limite du montant annuel du SMIC (17 763 € en 2017).
  • les bourses d’études accordées suivant des critères sociaux.
  • l’aide personnalisée au logement (APL).

Le prélèvement à la source à partir de janvier 2019

Avec le prélèvement à la source, c'est le mode de prélèvement et la période qui évoluent.

Jusqu'à maintenant, vous devez en principe payer votre impôt sur le revenu l'année qui suit la perception des revenus. Concrètement, vous déclarez au printemps 2018 et payez en 2018 les revenus que vous avez perçus entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017.

Avec le prélèvement à la source, à partir de janvier 2019 (sauf changement de la loi), apparaîtra sur votre bulletin de salaire (ou de pension retraite ou indeminités Pôle emploi si vous êtes demandeur d'emploi) le montant de votre taux d'imposition. Objectif : équilibrer les prélèvements sur l'année et s'adapter aux éventuels changements dans votre foyer (naissance, décès, mariage...) sans attendre l'année suivante pour payer moins...ou plus selon les changements.

Si vous terminez vos études et travaillez pour la première fois, c'est votre employeur qui appliquera sur votre bulletin de salaire, un taux non personnalisé, celui applicable à un célibataire sans enfant.

 Un seul interlocuteur en cas de questionnements : votre centre des impôts. Téléphone : 0 811 90 91 92.

Création 24 mai 2018

 

Tous les évènements