Impôts et jeunes : quels revenus déclarer ?

quels revenus déclarer_Photo by Ashraf Ali on Unsplash

Etudiant, demandeur d'emploi ou salarié de moins de 21 ans, rattaché ou non au foyer fiscal de vos parents, quels sont les revenus à déclarer ?

Quels sont les principaux revenus à déclarer ?

Vous devez déclarer :

  • les revenus perçus pour une activité salariée.

Si vous exercez une activité à côté de vos études (jobs étudiants, jobs d’été, etc.), vous devez déclarer les revenus perçus au-delà de la limite annuelle de 3 fois le montant du SMIC mensuel (à savoir, au-delà de 4 564 € pour 2019).

  • les revenus d'activité non salariée exercée en tant qu'étudiant(e) tels que livraison de repas à domicile, chauffeur indépendant, etc ;
  • les indemnités et gratifications de stage en entreprise au-delà de la limite annuelle de 18 255 € pour 2019,
  • ainsi que les salaires perçus dans le cadre de votre apprentissage au-delà de la  limite annuelle de 18 255 € pour 2019).

Vous ne devez donc déclarer que la partie du salaire supérieure à cette somme. 

  • la pension alimentaire que vous versent vos parents (son montant devant être compris entre un forfait de 3 535 €  et 5 947 € maximum selon que vous vivez sous le même toit qu'eux ou non) ; 
  • les allocations perçues pendant votre formation en alternance en Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) (futurs professeurs) ;
  • les bourses d'études allouées pour des travaux ou des recherches déterminés.

Quels sont les principaux revenus à ne pas déclarer ?

Pour votre déclaration fiscale à effectuer en 2020 sur vos revenus perçus en 2019, vous n'avez pas à déclarer : 

  • si vous êtes âgés de 25 ans au 1er janvier de l'année d'imposition, les revenus perçus pour une activité salariée, exercée en parallèle de vos études (jobs étudiants, jobs d’été, etc.) si le total de ces revenus est inférieur ou égal à la limite annuelle de 3 fois le montant mensuel du SMIC (soit 4 564 € pour 2019).

Seule la fraction qui dépasse la limite est à déclarer.

  • les salaires perçus dans le cadre de votre apprentissage, dans la limite annuelle fixée (au-delà de 18 255 € pour 2019).
  • les indemnités des stages obligatoires de moins de 3 mois, faisant partie intégrante de votre cursus scolaire.
  • les gratifications versées aux stagiaires (en application de l'article L. 124-6 du code de l'éducation), dans la limite du montant annuel du SMIC (au-delà de 18 255 € en 2019).
  • les bourses d’études accordées suivant des critères sociaux.
  • l’Aide personnalisée au logement (APL)

Photo by Ashraf Ali on Unsplash

Actualisé 9 décembre 2021

 

Tous les évènements