Radicalisation : s'informer pour mieux comprendre

radicalisation

La radicalisation intègre tout type d’actions violentes qui viendrait en appui et/ou en soutien à une idéologie, qu’elle soit religieuse ou non. Comment identifier les signes d’une montée extrémiste ? Qui contacter pour vous informer ?

Radicalisation : identifier les signes

Certains spécialistes des sectes assimilent le processus de radicalisation à celui des dérives sectaires. Certains signes peuvent en effet alerter, par exemple une rupture avec l’environnement habituel (école, travail, loisirs…), la tenue de discours et théories du complot (par exemple, la fin du monde, la vision paranoïaque de la société…), un changement ou une modification notable d’apparence et d’habitudes, un « abandon » au nom d’une idéologie (vêtements, alimentation, rejet total des loisirs culturels et sportifs…).

Attention toutefois : cela ne signifie pas radicalisation, surtout chez un(e) jeune en construction.
C’est davantage la multiplication des signes qui doit alerter et l’adhésion ou le soutien à des actes violents.

Dans tous les cas et surtout avec les jeunes, l’essentiel est de continuer à communiquer pour conserver le lien.

Radicalisation : s’informer pour se faire accompagner

Que ce soit au sein de l’École ou à l’extérieur, des dispositifs ont été mis en place pour informer et accompagner les jeunes, les familles, les enseignants et les éducateurs.
On peut citer par exemple :

D’autres organismes d’information et d’accompagnement des jeunes

Certaines associations, même si elles ne sont pas spécialisées dans la radicalisation, peuvent néanmoins vous accompagner et accompagner un jeune qui semblerait « embrigadé ou enrôlé» par un groupe idéologique ou qui serait dans le mal-être.

Les discours radicaux et théories du complot se retrouvant beaucoup sur le net, il existe aussi des sites pour contrer les fausses infos. À titre indicatif : Stopintox.fr. Et surtout des associations qui sensibilisent aux bons réflexes à avoir sur les réseaux sociaux en proposant ateliers et formations auprès des professionnels, des élèves dans les écoles ou les centres sociaux. Objectif : éducation aux médias et au numérique.

Radicalisation supposée chez un jeune

Famille, amis, école, travail... Composez le 119 pour l'enfance en danger. Vous pouvez aussi contacter le commissariat de police ou la gendarmerie, qui vous mettra en relation avec la cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP). À titre d'information, CRIP Loire-Atlantique.

Plus d'infos

  • L’UNADFI, l'Union nationale des Associations de défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes
  • Miviludes, Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires

Création article 9 mai 2019

Photo libre

 

 

 

Tous les évènements