Le cyber-harcèlement

cyber harcèlement

Le harcèlement s’est invité sur le net : smartphone, forum, sites de partages de photos… Si le processus du harcèlement en ligne est identique au harcèlement physique, il est néanmoins plus sévèrement puni par la loi si la victime a moins de 15 ans.

Le harcèlement dimension 2.0 

Depuis quelques années, le harcèlement se pratique aussi sur le net : smartphone, réseaux sociaux, sites de partages de photos, messageries…
Le processus est le même : intimidations, moqueries, insultes… Le but : atteindre la personne dans son intégrité physique et morale ET faire le buzz en véhiculant à la vitesse XXL de fausses informations et des rumeurs.

Cyber-harcèlement : une autre forme de harcèlement

En plus des faits liés au harcèlement « hors ligne » (intimidations, insultes, moqueries ou menaces), le harcèlement en ligne ajoute :

  • la propagation de rumeurs,
  • le piratage de comptes et l’usurpation d’identité digitale,
  • la création d’un sujet de discussion, d’un groupe ou d’une page sur un réseau social à l’encontre d’un camarade de classe par exemple,
  • la publication d’une photo ou d’une vidéo de la victime en mauvaise posture,
  • mais également, le sexting (contraction de « sex » et de « texting », ce qui pourrait se traduire par « production d’images par les jeunes, 17 ans et moins, représentant d’autres jeunes").

Cyber-harcèlement : qui est responsable ?

Bien sûr et d’abord : l’auteur des propos !
Et puis, lorsqu’il s’agit de harcèlement en ligne, ce que la loi nomme les « intermédiaires techniques », à savoir :

  • les hébergeurs des sites internet, qui stockent des contenus rédigés et réalisés par des tiers (hébergeurs d'un réseau social, d'un forum, d'un jeu en ligne, d'un blog)
  • ou les fournisseurs d'accès offrant une simple connexion au réseau internet.

Un intermédiaire ne sera responsable que :
s'il a eu connaissance des messages publiés,
et s'il n'a pas agi rapidement pour faire retirer ces messages dès qu'il en a eu connaissance.

Cyber-harcèlement : comment agir ?

Vous pouvez faire retirer les contenus insultants : dans ce cas, adressez-vous directement au site internet ou au forum.

Il existe en France un téléservice qui permet de signaler un contenu illégal d’un site internet.
Vous ou vos parents si vous avez moins de 18 ans, pouvez porter plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie. 

À noter que la peine maximale est portée à 3 ans de prison et 45 000 € d'amende si la victime a moins de 15 ans.

INFOGRAPHIE SUR LE CYBER-HARCÈLEMENT

Photo libre

Actualisé 8 septembre 2020

 

Tous les évènements