Les différents types de contrats de travail

Contrats de Travail ©iStock.com/barsik

Contrat à durée déterminée, contrat à durée indéterminée, contrat intérim, contrat saisonnier… Récapitulatif des différents formes de contrats de travail. 

Que vous soyez à temps plein ou à temps partiel, voici un tour d'horizon des différents types de contrats de travail que vous pouvez être amené à décrocher. Ces informations utiles vous permettront de vous positionner en toute connaissance de cause sur une offre d'emploi. 

Le Contrat à Durée Indéterminée 

Le CDI est un contrat sans limitation de durée. Le contrat écrit n'est pas obligatoire sauf en cas de temps partiel ou si la convention collective l'exige.

Le Contrat à Durée Déterminée 

Le CDD est un contrat conclu de date à date (sauf en cas de remplacement) pour une tâche précise et temporaire. Il fait l'objet d'un écrit. A la fin de votre CDD vous bénéficiez d’une indemnité de fin de contrat égale à 10% de la rémunération brute totale (sauf pour les contrats saisonniers et étudiants).

Des contrats de travail spécifiques

Le contrat de travail temporaire : utilisé dans le cadre de l’intérim, il est juridiquement similaire au CDD (des contrats en CDI intérimaire sont aussi possibles). Vous êtes dans ce cas salarié et rémunéré par l'entreprise de travail temporaire qui vous propose des « missions » à effectuer dans une entreprise.

Le contrat de travail saisonnier : c’est un CDD mais vous ne touchez pas l’indemnité de fin de contrat (sauf convention ou accord collectif contraire). Il est conclu pour l'exécution de tâches normalement appelées à se répéter chaque année à des dates à peu près fixes (récoltes, cueillettes, activités touristiques...). 

Le contrat CDI de chantier ou d'opération : il est conclu le temps d'un chantier ou d'une opération. Sa spécificité est qu'il peut être rompu par l'employeur lorsque le chantier est terminé ou l'opération réalisée. En cas de rupture de contrat, le salarié peut percevoir s'il remplit les conditions, une indemnité de licenciement.

Le Contrat d’Engagement Educatif : le CEE est un contrat spécifique au secteur de l’animation.  Il donne droit à une « indemnité » d'au moins 2,20 fois le montant brut du Smic et non pas à un salaire. Le contrat doit en autre préciser le nombre de jours travaillés et le nombre de jours de repos prévus.

Le contrat de travail intermittent : Contrat écrit, alternance de périodes travaillées et de périodes non travaillées impliquées par les fluctuations d'activités (ex. certains emplois de formateurs, moniteurs de ski...), le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée avec des clauses obligatoires.

L'Insertion par l'Activité Economique : l'IAE s'adresse aux personnes très éloignés de l'emploi sans conditions d'âge. Travail en chantier d'insertion, entreprise d'insertion ou association intermédiaire contre rémunération.

Le Parcours Emploi Compétences (PEC) : Il remplace les contrats aidés et s'adresse aux personnes en difficulté d’emploi (les plus éloignés du marché du travail). Ce parcours d'insertion professionnel d'un durée de 9 à 12 mois (renouvelable) permet d'être accompagné et d'acquérir les compétences pour le poste.  

Crédits photo : ©iStock.com/barsik

Actualisé le 12/03/2019

Tous les évènements

Dispositifs liés