Quitter votre logement : les règles du préavis de départ !

Le préavis de départ©Kotomiti Okuma/Shutterstock

Vous êtes sur le point de rendre l'appartement que vous occupez. Un conseil, respectez les délais de préavis pour éviter de payer 2 loyers en même temps !

Pour mettre fin à votre bail, le premier réflexe est de prévenir votre propriétaire. Le délais de préavis va lui permet d'avoir le temps de trouver un nouveau locataire pour vous remplacer.

En tant que locataire cela vous laisse aussi le temps de vous retourner, de préparer le déménagement et de faire coïncider votre départ du logement actuel avec l’arrivée sur un nouveau logement pour éviter les doubles frais !

La règle du préavis de départ

La règle de base est simple : vous pouvez décider de quitter votre appartement à tout moment dès lors que vous respectez le délai de préavis. Pour un logement vide, il est généralement de 3 mois* et pour un logement meublé 1 mois.

Pour informer le propriétaire de votre départ, vous devez l’avertir par lettre recommandée avec accusé de réception. Sinon vous pouvez aussi la remettre en main propre contre émargement ou récépissé.

*Cas pour lesquels le préavis est réduit

Le préavis est réduit à 1 mois dans certains cas :

  • logement en zone tendue où l'offre est moins importante que la demande (agglomération Nantaise, St Nazaire)
  • location meublée
  • licenciement (ne pas aggraver la situation du locataire)
  • mutation professionnelle
  • locataire au RSA
  • installation suite à un premier emploi
  • tout nouvel emploi après une perte d’emploi

Si de votre côté vous proposez un nouveau locataire pour vous remplacer dans le logement que vous quittez votre préavis sera bien évidemment réduit.

Le délai de préavis démarre au moment de la réception de la lettre recommandée par le propriétaire.

Plus d’infos

Informations et modèle de lettre de résiliation de bail sur droit-finances.net

Actualisé le 17/08/2020

Crédits photo : ©Kotomiti Okuma/Shutterstock 

Tous les évènements