Passer du statut lycéen au statut étudiant

Statut lycéen_Statut étudiant_Ardinnnn - CC BY-NC-SA

Passer du statut de lycéen à celui d’étudiant amène des droits différents : bourses d’enseignement supérieur, prestations familiales… Mais ce changement de statut correspond souvent à un changement dans votre vie : nouveau logement, nouvelle ville, plus d’autonomie… Principales évolutions.

Passer du statut lycéen au statut étudiant : principales évolutions

Bac en poche, ça y est : vous voilà parti(e) vers les études supérieures ! Les études supérieures riment souvent avec :

  • changement de ville, de région, de pays,
  • nouveaux transports,
  • ouverture d’un compte courant, pour celles et ceux qui n’avaient jusque-là qu’un livret jeune,
  • demande de bourses d’enseignement supérieur,
  • demande d’allocations familiales,
  • et surtout, plus d’autonomie !

Assurance maladie,  prestations sociales et bourses

L’Assurance maladie gère vos remboursements de dépenses de santé… En tant qu’étudiant(e), vous êtes affilié(e) au régime de sécurité sociale étudiante, du 1er septembre de l’année en cours au 31 août de l’année suivante :

  • obligatoire et gratuit si vous avez entre 16 et 19 ans dans l’année universitaire ;
  • obligatoire et payant si vous avez 20 ans ou plus en cours d’année universitaire, sauf si vous êtes boursier.

Si vous vous inscrivez pour la première fois dans l'enseignement supérieur, vous pouvez effectuer votre pré-affiliation au régime de la sécurité sociale étudiante et ensuite choisir une "mutuelle étudiante" pour la gestion de vos remboursements (SMEBA ou LMDE). 

A partir de la rentrée 2018, le Plan Etudiants prévoit que vous soyez rattaché(e) directement au régime général de la sécurité sociale étudiante. La cotisation de sécurité sociale étudiante sera alors supprimée à la rentrée 2018 et remplacée par une contribution « vie étudiante », qui regroupera plusieurs droits. 

Tarif sécurité sociale étudiante 2017/2018 : 217€.

Concernant les remboursements complémentaires, en tant qu’étudiant(e) vous êtes sans doute déjà couvert(e) par la mutuelle complémentaire de vos parents jusqu’à vos 28 ans. Renseignez-vous avant d’en souscrire une !

En tant qu'étudiant(e), rapprochez-vous du service de santé et de médecine préventive sur votre campus : bilans de santé et consultations gratuits.

Pensez à vous ré-inscrire à chaque nouvelle rentrée universitaire auprès de votre mutuelle étudiante et à renvoyer un RIB.

Concernant une éventuelle aide au logement, faites le calcul en famille des prestations allouées par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA), car si vous touchez une aide au logement à votre nom, votre famille risque de « perdre » d’autres prestations.

Jobs et impôts : si vous avez moins de 26 ans (au 1er janvier de l’année d’imposition), vous êtes exonéré(e) d’impôts sur les salaires que vous avez perçus pendant vos études dans la limite de 3 mois de SMIC, que vous soyez rattaché(e) ou non au foyer fiscal de vos parents.

Faites une demande de bourse d’enseignement supérieur, même si vous n’étiez pas boursier au lycée : votre nouveau statut vous ouvre de nouveaux droits (sous conditions de ressources de vos parents). Portail identique pour une demande de logement universitaire CROUS.

Votre vie quotidienne étudiante

Aides aux transports et autres avantages étudiants : retrouvez ici l’ensemble des dispositifs auxquels vous pouvez prétendre.

Le choix d'une banque peut aussi être conditionné par votre statut étudiant : en effet, certains établissements proposent des services spécifiques. Renseignez-vous.

Sorties culturelles, activités sportives : faites le tour des dispositifs sur votre région. Des aides aux projets étudiants existent également : informez-vous !

Retrouvez ici les nombreux dispositifs qui existent pour vous aider et vous accompagner dans votre vie quotidienne étudiante, aides et bourses à la formation, logement, santé, transports...

Actualisation 22 juin 2018

Photo : Ardinnnn - CC BY-NC-SA 

 

 

Tous les évènements