Passer du statut lycéen au statut étudiant

Statut lycéen_Statut étudiant_Ardinnnn - CC BY-NC-SA

Passer du statut de lycéen à celui d’étudiant amène des droits différents : bourses d’enseignement supérieur, prestations familiales… Mais ce changement de statut correspond souvent à un changement dans votre vie : nouveau logement, nouvelle ville, plus d’autonomie… Principales évolutions.

Passer du statut lycéen au statut étudiant : principales évolutions

Bac en poche, ça y est : vous voilà parti(e) vers les études supérieures ! Les études supérieures riment souvent avec :

  • changement de ville, de région, de pays,
  • nouveaux transports,
  • ouverture d’un compte courant, pour celles et ceux qui n’avaient jusque-là qu’un livret jeune,
  • demande de bourses d’enseignement supérieur,
  • demande d’allocations familiales,
  • et surtout, plus d’autonomie !

Couverture santé des étudiants

L’Assurance maladie (c'est-à-dire la sécurité sociale) gère vos remboursements de base de dépenses de santé : médecine générale et spécialisée, lunettes, orthodontie... soit environ selon la nomenclature Sécu, 15 à 70% des frais engagés. Le reste à votre charge, appelé "ticket modérateur", peut vous être remboursé en partie ou en totalité si vous adhérez à une mutuelle complémentaire.

La Sécurité sociale étudiante n'existe plus : concrètement, ça signifie quoi ?

La cotisation de "sécurité sociale étudiante" n'existe plus en tant que telle depuis deux ans, elle est dorénavant incluse, pour tous les étudiants, boursiers ou non, dans la contribution vie étudiante et de campus (CVEC), qui regroupe plusieurs droits. Une des conséquences : tous les étudiants sont maintenant rattachés au régime général de l'Assurance maladie.

Une complémentaire santé ?

C'est mieux ! Adhérer à une mutuelle complémentaire santé vous permet d'être remboursé(e) du reste à votre charge pour vos dépenses de santé (qui  rentrent dans le parcours de soins coordonnés), appelées "ticket modérateur".

Renseignez-vous auprès de vos parents ou responsables légaux : souvent, leur mutuelle complémentaire vous assure jusqu'à 28 ans si vous êtes étudiant. Vous pouvez également adhérer vous-même à une mutuelle étudiante.

Étudiants et prestations familiales

Concernant une éventuelle aide au logement, faites le calcul en famille des prestations allouées par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA), car si vous touchez une aide au logement à votre nom, votre famille risque de « perdre » d’autres prestations.

Étudiants : job(s) et impôts

Jobs et impôts : si vous avez moins de 26 ans (au 1er janvier de l’année d’imposition), vous êtes exonéré(e) d’impôts sur les salaires que vous avez perçus pendant vos études dans la limite de 3 mois de SMIC, que vous soyez rattaché(e) ou non au foyer fiscal de vos parents.

Bourses étudiantes

Faites une demande de bourse d’enseignement supérieur, même si vous n’étiez pas boursier au lycée : votre nouveau statut vous ouvre de nouveaux droits (sous conditions de ressources de vos parents). Portail identique pour une demande de logement universitaire CROUS.

Votre vie quotidienne étudiante

Retrouvez ici les nombreux dispositifs qui existent pour vous aider et vous accompagner dans votre vie quotidienne étudiante, aides et bourses à la formation, logement, santé, transports...

En tant qu'étudiant(e), rapprochez-vous du service de santé et de médecine préventive sur votre campus : bilans de santé et consultations gratuits.

Actualisation mars 2020

Photo : Ardinnnn - CC BY-NC-SA 

 

 

Tous les évènements

Dispositifs liés