Arrêter la fac en cours d’année

Arrêter la fac en cours d'année_©iStock.com-praetorianphoto

Vous avez intégré la fac et souhaitez vous réorienter vers une nouvelle voie ? Poursuite d’études, passerelles entre cursus, autres projets : comment rebondir pour vous lancer dans un nouveau projet ? Quelques pistes.

Quitter la fac : d’abord comprendre pourquoi !

L’organisation des études, la « trop grande » autonomie dans le travail, le manque d’idées d’orientation après la licence … ?

Les raisons d’arrêter la fac en cours d’année sont multiples.

Parlez-en à votre entourage, aux professeurs si c’est possible. Prenez rendez-vous avec le service universitaire-insertion professionnelle (SUIO-IP) qui peut vous accompagner et vous aider à trouver une solution.

Les dispositifs d’accompagnement de l'université

Les universités ont ainsi mis en place des semestres de réorientation. Renseignez-vous auprès du SUIO-IP dès le 1er semestre (avant décembre).

Selon vos souhaits et votre parcours, ces modules de réorientation peuvent vous aider à préparer votre entrée :

  • en BTS ou DUT : certains établissements proposent des entrées décalées.
  • en DEUST : le diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques se prépare en 2 ans à l’université. Accessible sur dossier, voire entretien ou test, après le bac ou après une L1ou une L2,
  • dans une école spécialisée,
  • dans une autre filière universitaire…

Des stages peuvent également venir compléter votre parcours de réorientation.

Restez motivé(e) !

Autres expériences en dehors de la fac

Dans tous les cas, une nouvelle expérience viendra enrichir votre parcours. Aucune année n’est perdue ! Elle peut vous permettre un moment de pause et de réflexion pour mieux rebondir.

Vous pouvez, par exemple, envisager un volontariat en France ou un engagement à l'étranger, vous lancer dans du bénévolat, en profiter pour vous mettre à niveau en langues étrangères, en France ou faire un séjour linguistique à l'étranger, trouver un job

Fac et bourses 

Le maintien de votre bourse est conditionné à votre assiduité aux travaux dirigés (TD), ainsi qu’aux examens, ainsi qu’à la validation des crédits (ECTS) et semestres de formation.

Des droits supplémentaires peuvent être accordés sous certaines conditions (volontariat, difficultés personnelles, par exemple maladie, stage de plus d’un an intégré à votre cursus, sportif de haut niveau, handicap) : dans tous les cas, contactez le service social du CROUS et/ou le service de médecine préventive de l'université quand il s'agit de soucis de santé.

Plus d'infos

ONISEP

Création article 9 février 2018 

Crédits photo©iStock.com-praetorianphoto

 

Tous les évènements