Travailler en Asie

Travailler dans un pays d’Asie vous promet un dépaysement et des opportunités garantis ! Pour que votre séjour se passe bien, que vous partiez au Cambodge, en Inde, au Viêtnam, en Thaïlande ou ailleurs, préparez votre départ au moins 3 mois en avance.

Les visas pour l'Asie

Quel que soit le pays d’Asie où vous souhaitez travailler, vous devrez obtenir un visa de travail. Les visas étudiants ne vous permettront pas d’avoir un job en parallèle de vos études.

Pour connaître les conditions d’obtention d’un visa de travail, rendez-vous sur le site de l’ambassade du pays où vous voulez travailler.

En Inde, un visa de travail vous est délivré, et vous permet de travailler entre 6 mois et 1 an dans le pays. Pour plus d’information et pour faire votre demande, rendez-vous sur le site VFS Global.

Au Cambodge, vous pouvez obtenir un visa d’affaire, vous permettant de travailler dans le pays pendant 30 jours (il est possible de le prolonger sur place entre 1 mois à 1 an). Plus d’informations sur le site de l’ambassade du Cambodge.

Pour travailler en Thaïlande, il vous faut un visa non-immigrant et un permis de travail. Retrouvez toutes les informations sur le visa et son obtention sur le site de l’ambassade de Thaïlande.

Si vous voulez travailler au Viêtnam, vous devrez obtenir un visa professionnel. Il vous faudra demander à votre futur employeur d’effectuer les démarches de demande de visa auprès du département de l’immigration du Viêtnam. Retrouvez toutes les informations sur le site de l’ambassade du Viêtnam.

Les alternatives aux jobs à l’étranger

Si vous voulez travailler tout en voyageant, plusieurs alternatives aux jobs s’offrent à vous.

Vous pouvez partir avec un Programme Vacances Travail (PVT). Il s’agit d’un visa que l’on vous délivre pour partir 1 an dans un pays et faire quelques jobs tout en voyageant. En Asie, les pays où vous pouvez aller sont : Hong Kong, le Japon, la Corée du Sud, Singapour et Taïwan. Pour partir, il vous faudra avoir un passeport en cours de validité et des économies de côté (en moyenne 2000 € avant votre départ) en plus de votre billet d’avion. Retrouvez toutes les informations sur le site des pvtistes.

Vous pouvez également voyager tout en vous rendant utile grâce aux systèmes alternatifs comme par exemple le wwoofing, qui vous permet de travailler dans une ferme biologique quelques heures par semaine en échange du gîte et du couvert. Plus d’informations sur le site wwoof.net.

Les sites Help Exchange, Help Stay et Work Away vous permettent aussi de vous rendre utile chez l’habitant quelques jours par semaine et échange du logement chez l’habitant.

Crédits photo : CC0 / pixabay.com

Actualisé en janvier 2019

Tous les évènements