Partir en volontourisme, une fausse bonne idée

Vous souhaitez donner de votre temps ? Vous engagez bénévolement dans un projet à l’étranger ? Vous êtes séduit par les offres de volontourisme qui fleurissent sur internet ? L’idée ne semble pas mauvaise mais savez-vous réellement de quoi il s’agit ?

Le volontourisme né de la contraction entre volontariat et tourisme est un engagement bénévole, à la carte, payant, sans formation avant départ, proposé dans des pays en développement. Cette pratique, aux apparentes bonnes intentions, peut se révéler dommageable pour les populations locales tout comme pour le « volontouriste » qui s’y engage.

Partir avec un organisme qui propose du volontourisme c’est accepter de débourser entre 150 et 3000 euros selon la mission de bénévolat, sans compter votre billet d’avion. C’est aussi s’engager auprès de structures qui contrairement aux ONG ont un but lucratif. Autrement dit, vos frais de participations serviront en premier lieu à ces organismes, ces derniers répondants à une logique de profits.

La plupart du temps, les missions qui vous sont proposés ne s’inscrivent pas dans un processus à moyen et long terme, cela pose la question de leur utilité et de leur sens. Plus problématique, ces missions ne s’appuient pas ou peu sur les compétences locales ce qui maintient les populations dans une logique de dépendance. In fine, cette dynamique nuit à l’économie locale.

Par ailleurs, les missions proposées par ces organismes laissent à penser que nous sommes tous susceptibles d’apporter une aide bénéfique sur le terrain. Or le champ de la Solidarité Internationale dans sa réalité a besoin avant tout de professionnels compétents. À cet égard, à l’image de Marie-Albane Ully, responsable de la communication chez France Volontaires, vous pouvez vous demander « comment réagiriez-vous si des bénévoles péruviens non formés venaient enseigner l’anglais dans des orphelinats en France ? ».

Le volontourisme appelé également tourisme humanitaire, est donc la proposition de projets faussement altruistes et généreux. Il marchandise la notion de volontariat et détourne cet engagement de son essence. Compte tenu de ces éléments, si vous souhaitez réaliser une mission de volontariat nous ne pouvons que vous encourager à vous détourner des offres de volontourisme et à consulter celles de volontariats proposer par des ONG ou associations sur le site de France Volontaires ou de Coordination Sud.

Vous avez également la possibilité de réaliser un volontariat encadré par l’Etat :  Trouver le volontariat qui vous correspond

Pour aller plus loin vous pouvez consulter cette infographie : Humanitaire ou Solidarité internationale 

Tous les évènements