Sécurité sociale et mutuelles complémentaires

Se soigner en France quand on est jeune

En France, le système de protection sociale permet un accès aux soins et garantit le remboursement de tout ou partie des frais médicaux. La cotisation à un organisme d'assurance maladie est obligatoire. Mais, pour être mieux remboursé des frais de santé, il est également indispensable de cotiser à une complémentaire santé.

Qu’est-ce que le régime général de l'Assurance maladie ?

L'assurance maladie est le système qui permet que la plupart des salariés et des demandeurs d’emploi soient indemnisés en cas de maladie.

Il est géré par la CPAM-Caisse Primaire d’Assurance Maladie

Il existe des régimes spécifiques, gérés par d’autres Caisses, par exemple :

Qui gère les remboursements quand on est étudiant ?

Pour les étudiants inscrits dans des établissements d'enseignement ouvrant droit au régime étudiant de la Sécurité sociale (écoles publiques et privées sous contrat) et âgés de 20 à 28 ans, ce système de protection sociale est géré par les mutuelles étudiantes. En Pays de la Loire :

Si vous êtes étudiant dans une école qui n'ouvre pas droit à la Sécurité sociale étudiante, vous restez affilié au régime de vos parents en tant qu'ayant-droit. Si vous travaillez au moins 60h/mois ou 120h/trimestre (hors emploi saisonnier), vous êtes considéré comme étudiant salarié, vous êtes dispensé de l'affiliation et du paiement de la cotisation sociale étudiante et dépendez du régime obligatoire lié à votre activité professionnelle.

Les mutuelles complémentaires

A part les maladies prises en charge à 100% par la Sécurité sociale, les remboursements de frais médicaux sont "plafonnés". Il est donc indispensable d’adhérer à une Complémentaire santé.

La complémentaire santé d'entreprise

Si vous êtes salarié, y compris en alternance (contrat de professionnalisation et d'apprentissage), votre employeur doit vous proposer la mutuelle de l'entreprise, c'est obligatoire. Même chose si vous êtes intérimaire depuis plus de 4 mois avec la même entreprise de travail temporaire.

La Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC) : pour quel public ?

La Protection Universelle Maladie (qui remplace la CMU de base), permet aux personnes qui ne sont affiliées à aucun des régimes cités, d’avoir accès à une couverture sociale : c'est votre cas par exemple si vous êtes chômeurs non indemnisés, bénéficiaires du Revenu de Solidarité Actif (RSA), personnes sans domicile fixe.

De même, pour venir en complément de l’Assurance Maladie de base et selon votre situation, vous pouvez bénéficier de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC).

Renseignez-vous auprès des services sociaux dont vous dépendez (CCAS-Centre Communal d’Action Social, les Missions Locales, la CPAM, ...).

Dispositifs et services spécifiques de santé

  • Pour prendre soin de soi par rapport à des questions plus spécifiques (contraception, dépistage IST-Infections Sexuellement Transmissibles, toxicomanie, dépression...), des associations et organismes vous accueillent et vous proposent, souvent de façon anonyme et gratuite, des visites, des consultations, des soins. 
  • Le bilan de santé gratuit : proposé tous les 5 ans par la Sécurité sociale à partir de 16 ans, y compris les jeunes et les étudiants. S'adresser directement à sa caisse de sécurité sociale pour l'accord préalable et la prise de rendez-vous.

A noter : de nombreux SUMPPS-Centre de santé des étudiants, proposent également, lors de l'entrée en 1ère année d'études supérieures, un bilan de santé gratuit. De même, des bilans en cours de scolarité, des ateliers et forum santé. Profitez-en ! 

Actualisé novembre 2017 

Photo libre

Tous les évènements

Dispositifs liés