Et pourquoi pas la colocation ?

Et pourquoi pas la colocation ?

De plus en plus de personnes, étudiants ou jeunes actifs font le choix de la colocation souvent pour des raisons liées au coût élevé des loyers dans les grandes villes mais pas seulement. C’est aussi l’occasion de vivre une expérience riche en rencontres, en partage et de bénéficier d’une surface habitable beaucoup plus importante. Point sur cette formule de logement qui fait de nombreux adeptes.

La colocation ça se passe comment ?

Il s’agit d’un contrat de location conclu entre le propriétaire (ou bailleur) et au moins 2 locataires. Vous partagez un appartement ou une maison à plusieurs. Vous profitez de pièces communes et d'un espace propre.  Pour que tout se déroule pour le mieux entre les colocataires, il est important de définir ensemble les règles communes de cohabitation et de respecter le rythme de chacun : répartition des rôles (ménage, courses…), partage du loyer, des charges, des dépenses courantes, des espaces communs, des visites des amis, de la famille, des loisirs (musiciens)… N’hésitez pas à rédiger un pacte de colocation une sorte de « règlement intérieur » entre coloc !

Les personnes mariées ou pacsées ne sont pas considérées comme des colocataires !

La taxe d’habitation  peut être établie au nom de l’un des colocataires, n’importe lequel. La somme sera ensuite divisée en fonction du nombre de colocataires. Chaque colocataire prend une assurance multirisques habitation-responsabilité civile en son nom. Une astuce : souscrivez-la dans la même compagnie ce qui simplifie les démarches en cas de recours.

Quel type de bail pour une colocation ?

Le propriétaire peut vous proposer un bail unique ou un bail multiple.

  • Bail unique : vous figurez tous sur le même contrat. Dans ce cas, le propriétaire peut exiger une clause de solidarité ou d’indivisibilité. La clause de solidarité entre les colocataires permet au bailleur de se retourner vers l’un d’entre eux si un des coloc ne paie plus sa part (même si vous avez quitté le logement vous restez solidaire pendant 6 mois maximum -  loi Alur -  à moins que la bail prenne fin avant). Certes une garantie pour les propriétaires mais une situation qui peut devenir un cauchemar pour les colocataires. Signer plutôt un bail individuel !
  • Bail multiple : un contrat par colocataire. C’est un peu comme si vous louiez chacun un logement indépendant mais l'esprit coloc demeure au moins sur le partage du logement et la vie en "collectif". Inconvénient de cette formule : elle donne le droit au propriétaire de signer un bail avec un nouveau locataire sans en demander l’accord aux autres colocataires.

Plus d'infos

Voici à titre indicatif quelques sites plus spécialisés dans la colocation : www.appartager.com  www.portail-colocation.com   www.smoovup.com  kolocsolidaire.org 

Mais aussi cotoiturage.fr dédié à la colocation des familles monoparentales.

 

 

Tous les évènements

Dispositifs liés