Se former

Sites incontournables

Le CRIJ est labellisé

Orientation Pays de la Loire

Redoubler ou quitter la fac en cours d’année : quelles conséquences sur votre bourse ?

Bourses études - ©iStock.com/rneumi

En cas d'interruption de votre scolarité, vous devez le signaler au CROUS de votre académie. En principe, vous devrez rembourser les sommes déjà versées. Cependant, vous pouvez  demander à en être exonéré compte tenu de votre situation sociale. Rappel du fonctionnement des bourses d'enseignement supérieur sur critères sociaux.

Arrêter ses études en cours d'année : quelles conséquences quand on est boursier ?

En cas d'interruption de votre scolarité, vous devez le signaler au CROUS de votre académie. En principe, vous devrez rembourser les sommes déjà versées. Cependant, vous pouvez demander à en être exonéré compte tenu de votre situation sociale. N'hésitez pas à contacter le SUIO-Service Universitaire d'Information et d'Orientation pour faire le point sur votre orientation, ainsi que le CROUS pour les questions d'ordre social.

Bourses d'enseignement supérieur sur critères sociaux : rappels

Si vous êtes boursier, vous êtes soumis à des obligations, notamment l'assiduité aux cours, travaux pratiques ou dirigés et aux stages obligatoires, la présence aux examens et concours et le suivi des études à temps plein.

Vous pouvez utiliser 7 droits à bourse d'enseignement supérieur sur critères sociaux ou allocations d'études, durant la totalité de vos études supérieures.

Ainsi, si vous interrompez vos études en cours d'année pour des raisons autres que des raisons médicales graves (dans ce cas, vous devez avoir prévenu le CROUS), vous devez renvoyer votre notification définitive de bourse au CROUS pour notifier cet arrêt. Votre bourse sera alors suspendue et vous devrez en principe rembourser les sommes perçues. Cependant, vous pouvez demander à en être exonéré compte tenu de votre situation sociale, mais votre année sera comptabilisée dans votre nombre de droits à bourse.

En cas de redoublement, n'oubliez pas que votre bourse vous est accordée en fonction du nombre de droits déjà utilisés et de la validation de la formation telle que prévue ci-dessous :

  • le 3ème droit ne peut vous être accordé que si vous avez validé au moins 60 crédits, 2 semestres ou 1 année 
  • le 4ème ou le 5ème droit ne peuvent vous être accordés que si vous avez validé au moins 120 crédits, 4 semestres ou 2 années 
  • le 6ème droit ne peut vous être accordé que si vous avez validé au moins 180 crédits, 6 semestres ou 3 années

 

Crédits photo : Bourses études - ©iStock.com/rneumi

Tous les évènements

Dispositifs liés