Partir à l'étranger

Sites incontournables

Le CRIJ est labellisé

Eurodesk

Un job à l’étranger : entre recettes et dépenses !

Un job à l'étranger : entre recettes et dépenses !

Avoir un job à l’étranger doit vous permettre de vivre sur place sans dépenser totalement votre salaire. Cependant, le budget consacré lors d’une expérience à l’étranger peut dépendre de la destination choisie ainsi que du coût de la vie qui varie énormément selon les pays. Vous ne reviendrez pas riche financièrement mais riche de cette expérience certainement ! 

Une expérience professionnelle à l’étranger ne doit pas être seulement perçue comme un moyen d’enrichir son CV et de développer sa carrière. Il faut aussi prendre en compte toutes les charges financières liées à la mobilité et au changement de pays, qui vont peut-être influencer votre choix.

Recettes perçues grâce à un job à l’étranger

En règle générale, le salaire perçu lors d’un job à l’étranger sert à vous loger, vous nourrir et à gérer les frais quotidiens (transports, sorties,…). Même si l’idéal serait de trouver un job bien payé pour vivre son expérience à l’étranger convenablement, ayez tout de même en tête que les postes proposés peuvent être peu qualifiés, et donc peu rémunérés.

Il est donc nécessaire que vous vous informiez sur ce que vous allez gagner, sur les détails de votre contrat (période d’essai, clauses, éventuels frais pris en charge par l’employeur,…) ainsi que sur le moment où vous percevrez votre salaire (mois, semaine, journée,…).

Renseignez-vous bien aussi sur le pays d’accueil et le coût de la vie et prévoyez en conséquence un budget approprié. Consultez le diplomatie.gouv.fr pour en savoir plus (coût de la vie, marché du travail,…) ainsi que le site de l’ambassade de votre pays d’accueil, les forums de voyageurs, les guides touristiques papier,…

Dans certains pays européens, il n’y a pas toujours de salaire minimum.

Estimez vos dépenses types à l’étranger

Pour établir votre budget, recensez la liste des dépenses que vous pourriez avoir : billet d’avion, transports, hébergement et frais d’installation, repas, activités et sorties, shopping, matériel (appareil photo, sac, vêtements,…), …

Portez aussi une attention particulière selon les destinations aux taux de change, aux éventuels frais médicaux (vaccination, traitement antipaludéen, trousse de médicaments…), aux frais de visas (de séjour ou travail), aux frais bancaires, taxes de séjour et d’aéroport, électricité (téléphonie mobile et internet), …

Calculez votre budget en conséquence

Le recensement de vos recettes et dépenses vous donnera un aperçu des frais les plus importants auxquels vous pourrez être confrontés. Cela vous permettra aussi d’évaluer les avantages et les inconvénients de votre projet de mobilité à l’étranger.

Si vous avez un budget serré, soyez réaliste et ne le calculez pas à la baisse pour vous rassurer. Et dans tous les cas, prévoyez une source de financement annexe au cas-où (équivalent à environ 1 à 3 mois de vie sur place en fonction du coût de la vie). Cela vous permettra de partir l’esprit plus tranquille et de faire face à une  situation imprévue (changement de billet d’avion, frais médicaux, amende à payer,…).

Crédits photo : ©iStock.com/travellinglight

Tous les évènements