Partir à l'étranger

Sites incontournables

Le CRIJ est labellisé

Eurodesk

Atterrissez en douceur... Préparez votre retour

Atterrissez en douceur... Préparez votre retour

Le départ en voyage se prépare en avance, mais également le retour en France. On sous-estime souvent cette phase alors qu’elle est essentielle pour se réinsérer sereinement dans son environnement. Voilà pourquoi il est primordial de la préparer minutieusement, et ce, avant même de revenir !

Envie de poursuivre ou de reprendre des études au retour ?

Si vous avez déjà validé une ou plusieurs années d’études et que vous souhaitez continuer à étudier, prenez directement contact auprès de l’université concernée. Généralement, un dossier de candidature vous est demandé.

Sinon, les réinscriptions se font souvent en février-mars. Pour en savoir plus sur les conditions, consultez les sites Internet des universités ou des écoles.

Si vous avez réalisé des études à l’étranger, vous pouvez faire reconnaitre vos diplômes et demander une équivalence au Centre Enic-Naric.

Si vous avez moins de 26 ans et que vous souhaitez étudier dans l’enseignement supérieur, choisissez votre filière en vous connectant entre janvier et mi-mars sur admission-postbac.fr pour formuler vos vœux. 

Besoin d’un travail au retour en France ?

Vous pouvez déjà commencer à regarder les offres d’emplois françaises tout en étant à l’étranger (Pôle emploi, Apec, sites spécialisés dans votre domaine,…). Si votre candidature est retenue pour un entretien, vous pouvez demander à le réaliser par visioconférence (Skype, Jitsi...). Sinon, à votre retour, rapprochez-vous des structures d'accompagnement à l'emploi et inscrivez-vous à Pôle emploi. Si vous avez exercé une activité professionnelle à l’étranger, présentez toutes les pièces justificatives (bulletins de paie, certificats de travail…).

Vous pouvez également valoriser votre expérience à l'étranger en formalisant vos compétences acquises (Youthpass, Europass, Carte Professionnelle Européenne...).

Lors de votre séjour à l’étranger, pensez à entretenir votre réseau personnel et professionnel français afin de faciliter votre réinsertion au retour.

Et à l’inverse, pour que le retour ne soit pas trop brusque, pensez aussi à garder le contact avec vos amis restés dans le pays étranger qui vous a accueilli. Une façon d’atténuer la nostalgie post-retour…

Quelques démarches administratives à réaliser au retour

Signalez votre changement d’adresse auprès des services postaux, à votre banque, ainsi qu’au service des impôts. Afin de vous réinscrire sur les listes électorales françaises, il est également essentiel de vous faire radier du registre des français établis hors de France. Prenez contact avec le consulat français dans votre pays d'accueil.

Et pour ne rien oublier des démarches administratives au retour, utilisez l’outil « Retour en France ». Conçu par les services de l’Etat français, il vous présente toutes les démarches à effectuer en fonction de votre situation personnelle et professionnelle. 

Et côté santé et logement dans tout ça ?

Côté santé, pensez à mettre à jour votre carte vitale. Si vous avez cotisé à la Caisse des français de l'étranger durant votre séjour, vous bénéficierez encore de vos droits pendant 3 mois. Sinon, si vous percevez des indemnités chômage à votre retour en France, vous avez droit à l’assurance maladie. En revanche, sans couverture sociale, vous pouvez demander à bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) auprès de votre CPAM.

Côté logement, si vous organisez votre déménagement depuis l’étranger, prenez en compte les délais et les formalités douanières nécessaires. La démarche de recherche de logement peut être assez lourde, même si au sein de l'Union Européenne vous n'avez pas de formalités douanières à accomplir.

Crédits photos :  © Adrian Van Leen / openphoto.net

Tous les évènements